Top 5 des soft skills les plus recherchées en 2022

soft skills les plus demandées

Soft skills les plus recherchées en 2022 : 5 compétences que les entreprises s’arrachent

Les soft skills font référence aux compétences comportementales et relationnelles qui complètent le savoir technique (hard skills) d’une personne afin de lui permettre de performer dans son job. Ces dernières années, elles sont devenues un atout clé pour les candidats en recherche d’emploi. Favorisant l’agilité des entreprises et les rendant plus compétitives, certaines de ces facultés sont particulièrement prisées par les employeurs. Découvrez sans plus tarder les 5 soft skills les plus recherchées en 2022.

Soft skill n°1 : cultiver sa capacité d’adaptation

Parmi les soft skills les plus demandées en 2022 figure en tête de liste la capacité d’adaptation. De nombreux professionnels ont en effet été contraints de se réinventer et de s’adapter à l’occasion de la récente crise du Coronavirus, qui a non seulement perturbé le quotidien de beaucoup d’organisations mais également entrainé une démocratisation du télétravail.

Le baromètre de Malakoff Humanis intitulé « Télétravail et Organisations Hybrides » révèle notamment que 38 % des salariés travaillaient à distance à la fin de l’année 2021, contre 30 % en 2019 après un pic de 41 % constaté en mai 2020.

Dans un contexte où le télétravail tend à s’imposer comme une nouvelle norme, les stratégies de recrutement privilégient les profils capables de faire preuve d’une grande adaptabilité et de réagir positivement en cas de changements ou d’imprévus.

Outre le prisme récent de la pandémie, on constate une évolution rapide des besoins et des profils sur le marché du travail. Une étude McKinsey a dévoilé qu’environ 375 millions de personnes seront contraintes de changer de métier d’ici 2030 en raison de l’automatisation accrue des métiers et des process. Il est donc illusoire, dans bien des secteurs, de se dire aujourd’hui que l’on va pouvoir exercer tout au long de sa carrière le même métier de la même façon : il sera nécessaire de s’adapter pour travailler son employabilité et rester compétitif sur un marché en constante métamorphose.

Soft skill n°2 : développer son intelligence émotionnelle

Il existe de nombreuses formes d’intelligence, et l’une des plus recherchées par les employeurs est l’intelligence émotionnelle. Cette notion est définie par les psychologues Peter Salovey et John Mayer comme « le fait de reconnaître, comprendre et maîtriser ses propres émotions tout en ayant une bonne gestion des émotions des autres ».

Une organisation est avant tout constituée d’êtres humains, éprouvant des affects et des émotions. Ces émotions influent sur nos actions et sur les relations que nous construisons avec nos collaborateurs. Un rapport publié par Travis Bradberry et Jean Greaves – intitulé Emotional Intelligence 2.0 – affirme que l’intelligence émotionnelle compte pour 58 % du comportement professionnel dans tous les types d’emploi. Il précise en outre que seulement 36 % des personnes sont capables de reconnaître avec précision leurs émotions lorsqu’elles se manifestent.

Par ailleurs, avec la généralisation du télétravail et des interactions à distance, il devient encore plus essentiel de développer cette forme d’intelligence et de trouver d’autres moyens de décrypter les émotions de ses collègues. Une compétence incontournable donc, très recherchées par les recruteurs, à cultiver au même titre que l’empathie au gré des évolutions de votre environnement de travail.

Soft skill n°3 : savoir résoudre des problèmes

Soft skill indémodable et toujours pertinente, la résolution de problèmes permet d’identifier les causes premières d’une situation problématique et de proposer des solutions. Comme bon nombre de compétences relationnelles, elle repose sur d’autres soft skills non moins indispensables, à l’instar de l’esprit critique, le raisonnement et la créativité.

Cette aptitude exige une bonne capacité d’analyse et de réflexion sur les situations rencontrées. Elle fait appel à la logique et permet aux collaborateurs une meilleure anticipation des problèmes ainsi qu’une plus grande agilité.

Pour développer votre aptitude à résoudre des problèmes, la créativité sera l’un de vos meilleurs alliés. Face à une difficulté, il est souvent nécessaire de sortir des sentiers battus et de penser hors du cadre pour aboutir à une solution innovante. Notre conseil de recruteur : pour mettre en avant cette précieuse qualité en entretien d’embauche, n’hésitez pas à l’illustrer par des cas vécus et concrets !

Soft skill n°4 : cultiver l’esprit d’équipe

L’esprit d’équipe favorise la création de valeur. De la même manière qu’un excellent joueur de basket ne peut garantir seul la réussite de son équipe, le fait de miser uniquement sur la performance individuelle des salariés ne peut pas garantir la pérennité d’une entreprise. Un manque d’esprit d’équipe peut avoir des conséquences néfastes sur l’organisation et couvrir divers enjeux clés, depuis le ralentissement de la productivité jusqu’à l’augmentation du turn-over.

Quel que soit le contexte et la durée du poste – CDI, CDD, travail temporaire, intérim… – il est toujours avantageux de faire preuve d’esprit d’équipe. Vous trouvez ainsi plus facilement votre place au sein de votre service ou département, vous construisez des relations de confiance avec vos collaborateurs et affichez deux des valeurs les plus prisées en entreprises : la loyauté et la fiabilité.

Soft skill n°5 : optimiser sa communication

La communication sous toutes ses formes (orale, écrite, virtuelle, etc.) figure également parmi les soft skills indétrônables, particulièrement recherchées en 2022. Bill Gates l’a parfaitement établi : « Les personnes et équipes qui réussissent sont celles qui parviennent à optimiser la manière dont l’information circule dans leur entreprise. » Cela est également vrai à l’échelle de l’individu et de la qualité de sa communication.

Que l’on soit employé, cadre ou manager, une bonne communication est primordiale pour réussir sur le marché du travail. Et cela commence pour le candidat dès l’entretien d’embauche : des talents en communication peuvent faire la différence entre un entretien réussi et un entretien raté, même si vous disposez du meilleur CV par rapport aux offres proposées.

Comment développer ses soft skills ?

Certaines soft skills peuvent être développées « sur le tas », au contact de vos collègues et tout au long de votre parcours professionnel. Il arrive également que l’on soit naturellement doté d’une bonne capacité d’adaptation ou à résoudre les problèmes. Toutefois, certaines qualités (moins innées, plus techniques) peuvent être difficiles à acquérir en fonction de notre vécu, de notre expérience et de notre personnalité.

Qu’à cela ne tienne : il est possible de suivre une formation soft skill pour acquérir celles qui vous manquent ! De nombreuses formations existent, que vous pouvez faire co-financer par Pôle Emploi, la Région ou votre CPF. N’hésitez pas à prendre contact, nos équipes serons ravies de vous fournir tout complément d’information !